Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 17:03

«L’agence commerciale d’Algérie Télécom de la ville de Seddouk, un établissement étatique de service public récemment ouvert dans la commune de Seddouk, est-elle là pour servir sa clientèle ou pour lui ajouter de l’amertume ? », se demandent ses abonnés. Jugeant bien les faits racontés par un abonné du village Seddouk Ouadda. « Le Lundi 26/01/2015, je reçois un coup de fil d’une préposée de l’agence Actel de Seddouk me demandant de me rapprocher de leurs services muni d’un certificat de résidence et d’une photocopie de la CNI.

Et quand je lui ai demandée pourquoi devrais-je fournir un tel dossier, elle m’a répondu que c’est au sujet de ma demande pour la 4G que je n’ai jamais formulée d’ailleurs. Etant un ancien abonné (téléphone et Internet) auprès de cet organisme, utilisant le WLL et tout ravi d’être choyé d’avoir enfin un haut débit par la 4G qui me sera fourni prochainement, je me suis rendu le lendemain à cette agence muni du dossier demandé que j’ai remis à la préposée au guichet. Et quelle fut ma surprise en voyant celle-ci, après avoir attendu un bon moment, me remettant tout bonnement mon dossier agrafé à une lettre de rejet, où on peut y lire : Actel de : Akbou. Le 26/01/2015. Référence du dossier : N° de client : 93299662, N° de demande : 22633345. Objet : LTE 4G (demandes irréalisables). Et le contenu de la demande est le suivant : «Comme suite à votre demande d’installation téléphonique formulée le 26/01/2015, j’ai l’honneur de vous faire connaître que cette opération ne peut être réalisée actuellement.
Cependant, vous pouvez être assuré que bonne note a été prise de votre demande sans que vous ayez besoin de la renouveler. Elle sera satisfaite dès que les possibilités du réseau le permettront (…)», nous a-t-il fait savoir. Ce plaignant, qui est un ancien abonné de l’Actel dont l’ancienneté dépasse de loin les 10 ans, continuera dans cet ordre d’idées en donnant d’autres précisions : « j’avais une ligne fixe qui date de la fin des années 90. Depuis que les voleurs ont subtilisé le câble du réseau principal, en 2001, du douar d’Amdoune n’Seddouk, l’Actel n’a pas jugé utile de remplacer le câble craignant qu’il ne soit volé encore une fois. Il nous a fallu donc que nous attendions l’année 2005 pour enfin avoir une substitution par la mise en place d’un réseau téléphonique à distance, appelé le WLL. Si le téléphone est servi pour tout le monde, l’Internet a été fourni pour environ quatre à cinq abonnés. Le reste des dizaines de demandes formulées par les abonnés depuis n’étaient pas satisfaites ; l’Actel donne le motif du refus : BTS de Beni Djemhour saturé».
Et il ajouta : «mon appareil téléphonique WLL est tombé en panne il y a 6 mois ne captant plus la connexion Internet. Je l’ai remis pour des réparations à l’Actel d’Akbou qui n’a pu le réparer ou me l’échanger par un autre, me signifiant que leur organisme est en rupture de stock en appareils WLL.
Je me suis résigné de cette suppression de l’option Internet sur mon appareil qui m’a été rendu fonctionnant seulement en mode téléphone. Mais que faire que d’accepter leur décision ?».

L. Beddar

Partager cet article

Repost 0
Published by La gazette "Amdoune n'Seddouk"
commenter cet article

commentaires