Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 22:40

azar.jpgParfois avec peu de moyens, la volonté des hommes à elle seule suffit pour réaliser des miracles. L’exemple nous vient de l’association socioculturelle Azar de Seddouk Ouada. Depuis son arrivée en décembre 2010, le nouveau comité à sa tête khacham Khlifa a insufflé une nouvelle dynamique à l’association. Les dirigeants actuels sont aussi déterminés à poursuivre la voie tracée par leurs prédécesseurs en activant dans le sens de mettre du baume au cœur des démunis et de répondre aux aspirations des jeunes sur le plan loisir en organisant des activités sportives et culturelles. Comme dernière action louable du moment, l’association a organisé le vendredi dernier une rencontre avec les personnes âgées de la maison de vieillesse de Béjaïa. C’est à 11h du matin que le minibus de la commune à son bord 24 animateurs s’est ébranlé vers la capitale des Hammadites. Au menu de cette rencontre, la remise pour chacune des 55 personnes âgées une fleur et un maillot flanqué au verso du nom de l’association, suivi d’un gala animé par trois chanteurs locaux que sont Larbes, Bounzou et Bouzerzour. Selon son président, l� ��association prépare activement le rendez-vous important du 20 avril prochain. « Nous allons le commémorer comme il se doit en lui donnant toute la dimension voulue. Dans notre programme, nous avons prévu un tournoi de scrabble et de jeux d’échec, un cross, une pièce de théâtre, un gala et une exposition se rapportant aux événements du printemps berbère de 1980 et du printemps noir de 2001», a-t-il révélé. «Il y a un mois, nous avons organisé une manifestation culturelle aux résidences universitaires de Targa Ouzemour et du 17 octobre. Les étudiants ont beaucoup apprécié la pièce de théâtre de l’association ou les personnages bien qu’amateurs aient bien tiré leur épingle du jeu en jouant comme des professionnels. Nous avons aussi célébré Yennayer avec un programme riche concocté à cet effet. Au menu, une exposition de livres et d’ustensiles traditionnels, un gala et la projection du premier film en kabyle, la colline oubliée. Sur l e plan environnemental, nous avons procédé à l’assainissement de tous les quartiers du village en les débarrassant des détritus de tous genres», a-t-il ajouté. Sans omettre de dire que l’association active dans la formation des jeunes. «Notre communauté émigrée nous a octroyé un don d’ordinateurs. Nous assurons des cours aux jeunes du village dans les domaines de l’informatique et des langues telles que Tamazight, l’allemand et le français», renchérit-il. Comme projet futur, notre interlocuteur entend réhabiliter le journal mensuel de l’association lancé en 1991 et qui a cessé de paraître depuis 1997. Pour rappel, l’association a été créée en 1991, grâce à l’engagement et la détermination de jeunes villageois bien informés sur le rôle déterminant que joue le mouvement associatif dans l’épanouissement et l’orientation de la masse juvénile. Depuis, l’association socioculturelle Azar s’est distinguée par des actions louabl es qu’elle ne cesse de mener en faveur de la société en général et des jeunes en particulier en organisant des dons, des circoncisions, des tournois sportifs, des galas, des excursions…. Cette nouvelle équipe fait rappeler justement le bon vieux temps, c'est-à-dire les beaux jours de l’association à ses débuts.                  L. Beddar

Partager cet article

Repost 0
Published by La gazette - dans Amdoun n'SEDDOUK
commenter cet article

commentaires

asmali 27/07/2016 14:30

Hahdhhxu