Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 15:14

amdoun_seddouk-copie-1.jpgUne folle rumeur circule ces derniers jours sur la commercialisation de ligne Internet sous forme de flash disc à haut débit par l’Actel d’Akbou. Ces lignes touchent principalement les régions ne possédant pas de réseau électrique câblé. A Amdoune n’Seddouk, composé de quatre villages de 5 mille habitants, le téléphone a cessé de sonner depuis l’année 2000 suite au vol du câble du réseau principal par des malfaiteurs. Depuis, l’Actel n’a pas daigné rétablir le réseau malgré les multiples démarches effectuées par les villageois. La dotation de ces villages par le WLL, un téléphone à distance, n’a résolu qu’à moitié le problème du fait que seul le téléphone marche, mais point d’Internet, de fax, etc. «Cela fait cinq ans que j’ai formulé une demande pour avoir l’Internet chez moi, en vain. Chaque fois que je me rends à l’Actel d’Akbou pour m’enquérir des suites réservées à ma demande on me répond tout bonnement : le BTS de Benidjemhour est saturé, donc impossible de lui en rajouter une seule ligne», dira un mordu du net qui se rend chaque jour au chef-lieu pour surfer sur la toile dans un cybercafé. Et il ajouta : «Ces jours-ci, une rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre comme quoi l’Actel d’Akbou délivre des lignes Internet sous forme de flash disc à 2mg. J’ai immédiatement accouru au siège de l’Actel pour faire valoir ma demande qui date de cinq ans. Je suis revenu bredouille comme les autres fois avec une énième déception de cet organisme. L’agent de service vers qui j’ai été orienté m’a signifié qu’ils étaient en train de doter les communes de Tazmalt et Ouzellaguen et qu’il ne savait pas quand viendrait le tour de la commune de Seddouk. Dois-je encore attendre longtemps ?». Pour rappel, les habitants d’Amdoune n’Seddouk ont été les premiers à bénéficier de l’Internet dans la commune de Seddouk.                        L. Beddar

Partager cet article

Repost 0
Published by La gazette - dans Amdoun n'SEDDOUK
commenter cet article

commentaires