Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 07:29

Tout le monde loue les efforts des trois associations d’Amdoune n’Seddouk qui ont prouvé, moult fois, leurs détermination et volonté de mener inlassablement des actions au profit des citoyens

à commencer par l’Association socioculturelle « Azar de Seddouk Ouadda » qui a eu l’intelligence d’offrir le plus beau cadeau que l’on puisse offrir à une mère vivant en zone rurale, cloîtrée dans son cocon à longueur d’année. Eh bien, pour ce début de printemps, l’association a organisé, vendredi passé, une excursion pour 37 femmes du troisième âge de ce village, pour une villégiature d’une journée assortie d’un bain thermal à la station thermale Hammam Guergour de Bougaâ, dans la wilaya de Sétif, réputée pour les soins thérapeutiques de ses eaux sur certaines maladies. Dix encadreurs, tous des adhérents de la dite association, ont pris part à ce voyage, servant de guides aux mamies. Le voyage a été effectué par deux cars offerts par la municipalité. Les femmes, qui ne cessaient de remercier leurs enfants qui ont pensé à elles, étaient toutes joyeuses et se sont exprimées par des youyous et des achouiks lâchés dans les bus durant tout le voyage. « Je commence à croire que j’existe vraiment avec cette sortie, où j’ai découvert d’autres femmes venues d’autres régions avec qui j’ai lié connaissance d’une journée. Le complexe est assorti de commodités et pour mes maux rhumatismaux, je pense avoir reçu, par ce bain de jouvence, les soins nécessaires. C’est la deuxième fois que nous sortons visiter grâce à nos enfants de l’association Azar, car l’été passé aussi, on a visité les aiguades et la ville de Béjaïa », a soutenu une femme toute heureuse. Khacham Khelifa, le président de l’association Azar, aussi était très joyeux d’avoir pu faire plaisir aux mamies du village. « Nous manquons de moyens certes, mais pas de génie et de volonté. Nous avons réussi à organiser une sortie à nos mamans. L’association a pu prendre en charge les frais d’entrée au complexe et les repas de midi. Nous n’arrêterons pas de telles actions en faveur de cette frange de la société qui en a vraiment besoin », a déclaré notre interlocuteur. De son côté, l’association du village Ighil N’djiber a choisi la journée de l’arbre pour mener, vendredi passé, une journée de reboisement afin d’y faire renaître la verdure d’antan qui caractérisait ce village, appelé autrefois « village fleuri » avec ses jardins dégageant des senteurs odorantes à des kilomètres à la ronde. Des centaines d’arbres ceinturant le village ont été plantés par des jeunes bénévoles qui n’ont pas négligé la propreté, en organisant un nettoyage général des rues et des routes de leur bourgade. L’association « Assirem » du village Tibouamouchine a, pour sa part, comme à l’accoutumée, participé à un volontariat organisé, aussi vendredi, par les jeunes de ce village. Ils ont revêtu la route de Tanakhart par une couche du béton. Cette Association, que gère de jeunes respirant la générosité et la volonté, s’est distinguée par d’autres actions louables qu’elle a menées auparavant. Elle a réaménagé la placette d’Agoulmim en posant de la faïence sur les bancs en ciment où s’assoient les citoyens. Elle a aussi rendu le village propre en plaçant de petites poubelles un peu partout invitant les citoyens à ne plus jeter leurs déchets par terre. Des revendications faites à l’APC pour décrocher des projets dont a besoin le village, elle en a obtenu deux. L’un est destiné pour l’étanchéité du grand local de la placette et l’autre au réaménagement des toilettes publiques.

L. Beddar

Partager cet article

Repost 0
Published by La gazette "Amdoune n'Seddouk"
commenter cet article

commentaires